Etude PISA: MR et étudiants libéraux critiquent la politique de la Communauté française

Pour la chef de groupe MR au parlement de la Communauté française Françoise Bertieaux, les résultats de l'enquête PISA 2009 sur l'enseignement montrent qu'une fois de plus, la Communauté française affiche une moyenne en-deçà des Communautés flamande et germanophone et de la moyenne OCDE. Il semble dès lors évident que la ligne politique définie par le gouvernement de la Communauté française ne répond en rien aux grands paramètres définissant la qualité de l'enseignement des pays de l'OCDE, affirme-t-elle.

Mme Bertieaux relève que selon PISA, plus le statut socio-économique du personnel enseignant est élevé, plus les résultats des élèves sont bons. Par contre, l'écart socio-économique entre les élèves serait nettement moins déterminant. Ceci plaide donc en faveur d'une revalorisation du statut des enseignants et, notamment, de leur formation (passage à 5 ans) estime-t-elle.

Affirmant que l'enseignement secondaire de la Communauté française est le plus financé de l'OCDE, la députée réformatrice relève que selon l'organisation, les systèmes d'éducation les plus performants ne sont apparemment pas ceux qui reçoivent le plus de moyens, mais bien ceux qui accordent de l'importance à d'autres critères, comme plus d'autonomie des écoles et la mise en place de réelles stratégies d'apprentissage.

Elle dénonce dès lors les politiques mises en place par le gouvernement de la Communauté française qui tendent surtout, selon elle, à limiter l'autonomie des chefs d'établissement et à ignorer les stratégies d'apprentissage.

(JLS)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés