Etudes de médecine - Les étudiants en échec préfèrent l'étalement à la réorientation

Les étudiants en première année de médecine qui ont échoué au test de janvier choisissent massivement, parmi les options offertes par la réforme du ministre Jean-Claude Marcourt, d'étaler leur 1e année sur deux ans plutôt que de se réorienter vers une autre branche, rapporte samedi Le Soir.

Ainsi, seuls 21 étudiants de l'ULg, 7 de l'ULB, 4 de Namur et 2 de Mons - aucun à l'UCL - ont opté pour une réorientation, selon des chiffres du CIUM (Comité interuniversitaire des étudiants en médecine).

Le taux de réussite de cette session de janvier reste comparable à celui des années précédentes (49%), même si d'importantes disparités sont constatées entre les universités. Le ministre Marcourt a déjà préconisé un premier quadrimestre identique dans toutes les facultés de médecine en première année afin d'éviter de donner le sentiment d'un traitement inégalitaire. (BPE)

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n