Publicité

Euthanasie des mineurs: seuls quelques cas par an (VUB)

Bien que la pratique ne soit pas légalisée, des mineurs ont été euthanasiés ces deux dernières années, mais il n'y a que quelques cas par an, estime la VUB, en réaction à un article paru jeudi dans Le Soir qui faisait état de 76 cas relatifs à des décisions de fin de vie.

L'université bruxelloise conteste les chiffres fournis par le Soir et parle d'une interprétation erronée de ceux-ci.

Les chiffres concernaient le nombre d'infirmières confrontées à un cas d'euthanasie de mineur, a précisé Karolien Merchiers, responsable de presse de la VUB. Plusieurs infirmières peuvent en effet être concernées par un seul cas d'euthanasie. Lorsque 76 infirmières déclarent avoir été confrontées à une décision de fin de vie, le nombre de cas réels diminue.

La VUB précise par ailleurs que l'arrêt du traitement ou l'augmentation de la dose de calmants ne peut être assimilé à de l'euthanasie.

"Seules 25 infirmières, et pas 76, ont été confrontées à l'euthanasie d'un mineur (en administrant un médicament mortel), ajoute Karolien Merchiers.

Elle estime quant à elle qu'un cas ou deux est recensé chaque année en Belgique.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés