Fêtes de Wallonie: les nouvelles compétences ne seront pas des boulets, assure Hoyos

Les compétences que recevra la Wallonie dans le cadre d'une nouvelle réforme de l'Etat ne doivent pas être vues comme des "boulets" mais au contraire comme des leviers de redéploiement de la Région, a souligné samedi la présidente du parlement wallon, Emily Hoyos, dans son discours prononcé à l'occasion des Fêtes de Wallonie.

"Les compétences transférées, nous les attendons. Car changer la tuyauterie institutionnelle, c'est aussi l'occasion de canaliser nos forces. Les nouvelles compétences dont la Wallonie sera dotée demain ne seront pas des boulets à nos pieds, mais des chances à saisir, des leviers supplémentaires pour poursuivre et accélérer notre redéploiement".

La Wallonie se devra d'être à la hauteur pour assumer ces nouvelles compétences, a averti Mme Hoyos. Dans ce contexte, une simplification et une modernisation des institutions sont indispensables, estime-t-elle.

Cet enjeu implique aussi à ses yeux de coopérer avec l'Etat fédéral et les autres entités, en particulier Bruxelles.

"Etre à la hauteur, c'est s'engager fermement dans cette alliance, autant naturelle que stratégique, qu'est la Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous y menons ensemble des politiques essentielles au bénéfice de nos deux Régions et de leurs habitants. Etre à la hauteur, c'est vivre pleinement et sereinement le fédéralisme de coopération, avec la Flandre, avec Bruxelles, avec la Communauté germanophone, conscients à la fois de nos spécificités et de nos destins communs". (NBA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés