Feu vert pour le semestre budgétaire européen

Les ministres des Finances des 27 ont entériné mardi le principe d'un semestre européen, qui doit permettre de renforcer la surveillance mutuelle par les Etats membres de leurs politiques économiques et budgétaires au cours de la première moitié de l'année.

Cette nouvelle procédure, dont l'idée est née au lendemain de la crise grecque, servira à détecter de façon précoce les incohérences et les déséquilibres dans les budgets nationaux. Elle sera mise en marche dès l'an prochain.

Concrètement, le semestre européen débutera avec un rapport de la Commission, sur base duquel les chefs d'Etat et de gouvernement identifieront, chaque année au mois de mars, les principaux défis à relever. Tous les Etats membres prépareront ensuite leur stratégie budgétaire individuelle, ainsi qu'un plan national de réformes stucturelles. En juin et juillet, des recommandations seront adoptées au niveau européen pour tous les pays avant que ceux-ci ne finalisent leur budget de l'année suivante. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés