Film sur l'affaire Lhermitte: Bouchaïb Moqadem envisage des actions en justice

L'ex compagnon de Geneviève Lhermitte Bouchaïb Moqadem a fait part vendredi de sa volonté d'intenter des actions en justice contre le réalisateur belge Joachim Lafosse si son projet de film sur l'affaire Lhermitte devait aboutir. Le père des cinq victimes du drame de Nivelles ainsi que le Docteur Schaar, proche de M. Moqadem, reprochent notamment à la ministre Laanan d'avoir accordé des subsides à la réalisation du film alors qu'eux-mêmes n'ont pas été consultés.

"Il y aura des actions en justice si ce projet a lieu" a déclaré vendredi Alexis Ewbank, avocat de Bouchaïb Moqadem et du Dr. Schaar. "La famille a le droit de retourner dans l'anonymat une fois le feu éteint". Ses clients ont demandé à prendre connaissance du contenu du scénario, mais leur requête a été ignorée.

Bouchaïb Moqadem a fait part de son mécontentement à l'égard de la ministre de la Culture et de l'Audiovisuel de la Communauté française Fadila Laanan, qui a accordé 620.000 euros à la réalisation du film "sans solliciter l'avis des proches intéressés. On utilise l'argent des citoyens pour faire des stupidités. C'est malhonnête. On profite de la misère du monde", déplore M. Moqadem. "Qu'on laisse mes enfants reposer en paix".

Le film de Joachim Lafosse, qui devrait s'intituler "Aimer à en perdre la raison", sera "très librement inspiré" du quintuple infanticide survenu en février 2007 à Nivelles. Gérard Depardieu, Emilie Dequenne et Tahar Rahim ont déjà été annoncés dans les rôles principaux. Le tournage est prévu pour début 2011. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés