Fin de la grève du personnel d'entretien des cimetières militaires britanniques

Le personnel d'entretien des cimetières militaires britanniques d'Ypres a repris le travail à l'issue d'un mouvement de grève contre le projet d'une remise en cause de leurs jours de récupération, a-t-on appris mardi auprès des syndicats et de la direction du Commenwealth War Graves Commission (CWGC).

Les travailleurs du CWGC prestent davantage d'heures en été qu'il leur est actuellement possible de récupérer pendant les vacances de Noël et ce même en cas d'arrêt maladie. La direction ambitionnait de réformer ce système.

L'annonce de ce projet a suscité une vague de mécontentement au sein du personnel qui s'est mis en grève lundi. Une brève manifestation s'est tenue à la Porte de Menin, le monument dédié aux soldats tués au cours des batailles féroces autour du saillant d'Ypres. Le mouvement n'a, par conséquent, pas bénéficié de la sympathie de la direction du CWGC ni de la population de la ville.

Syndicats et direction sont, malgré tout, parvenus à un accord mardi et les employés ont aussitôt repris le travail. Les acteurs des négociations ont cependant refusé de livrer tout commentaire sur le contenu du compromis. (109)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés