Formateur - intérêts notionnels: en mission en Inde, K. Peeters appelle à la prudence

Le ministre-président flamand, Kris Peeters, actuellement en mission économique en Inde, a appelé dimanche les négociateurs fédéraux à la prudence à l'égard du dispositif de déductibilité fiscale des intérêts notionnels pour les entreprises, dans le cadre de la préparation du budget fédéral. Le formateur, Elio Di Rupo, propose de revoir sensiblement à la baisse le régime fiscal favorable dont bénéficient les entreprises dans ce domaine.

Cette déductibilité bénéficie aux entreprises dont le capital est renforcé sur fonds propres et non via l'emprunt.

La mesure connaît beaucoup de succès auprès des entreprises étrangères, mais elle coûte cher à l'Etat qui se prive ainsi d'importantes rentrées fiscales. D'où la tentation de certains négociateurs de réformer le système pour en réduire la voilure.

En mission économique en Inde, le ministre-président flamand a invité dimanche les négociateurs fédéraux à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

"D'ici, je plaide pour que l'on agisse avec la plus grande circonspection dans ce domaine car ici, ils n'ont pas oublié les tournées promotionnelles de la mesure faites à l'époque par Guy Verhofstadt et Didier Reynders", a-t-il dit. (KVH)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés