Publicité

Fort Chabrol à Anderlecht: Le plan catastrophe levé et la DSU dépêchée sur les lieux

Le plan catastrophe communal, déclenché à Anderlecht mercredi après-midi après qu'un homme en possession d'une arme s'est retranché dans un appartement, a été rapidement levé en l'absence de risque d'explosion de gaz, a déclaré la porte-parole de la commune. Le périmètre de sécurité est, lui, maintenu. Les forces d'intervention spéciales de la police fédérale (DSU) ont été dépêchées sur place, selon la police locale.

Peu après 15 heures, un homme s'est retranché dans un appartement de la rue Saint-Guidon. Il est en possession d'une arme qui pourrait être un 22 long rifle. Une détonation a été entendue, mais le coup de feu n'a fait aucun blessé.

Après le déclenchement du plan catastrophe, le bourgmestre d'Anderlecht s'est rendu sur place et un centre de crise a été mis en place au niveau local.

Le magistrat du parquet est également descendu sur les lieux, ainsi que la DSU.

Une femme et un enfant ont quitté l'appartement, mais on ignore à l'heure actuelle si l'homme les a libérés ou s'ils se sont échappés. Sains et saufs, mais en état de choc, la femme et l'enfant n'ont pu donner plus d'éclaircissement à la police.

Un périmètre de sécurité a été dressé autour du bâtiment et a été maintenu après la levée du plan catastrophe. Le quartier a été évacué par la police de la zone Bruxelles-Midi, un hélicoptère survole la zone, et une ambulance se trouve sur place, de manière préventive.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés