Fortes chaleurs et pics d'ozone: on a dépassé le seuil d'information européen

A 17h00, deux villes du nord du pays avaient dépassé le seuil d'information en concentration d'ozone fixé à 180 microgrammes/m3 par l'Union européenne. Cependant, le 6 août ne sera probablement pas la journée la plus chaude de l'année 2009, les températures maximales enregistrées par l'Institut Royal Météorologique (IRM) à 16h00 étant moins importantes que celles enregistrées le 2 juillet dernier.

Vers 16h00, les températures maximales de ce jeudi (31,4°) ont été atteintes à Kleine-Brogel, une entité de la ville de Peer, dans le Limbourg, selon l'IRM. A l'observatoire d'Uccle, on a mesuré une température de 30°.

"Cette mesure est moins importante que lors du 2 juillet dernier où l'on avait constaté à Uccle une température de 30,7°. Le 6 août ne sera donc pas la journée la plus chaude de l'année 2009", explique un météorologue à l'IRM.

De fortes chaleurs riment aussi avec une concentration d'ozone élevée. A 17h00, la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) enregistrait des taux d'ozone de 130 à 172 microgrammes/m3 pour Bruxelles et de 130 à 146 microgrammes/m3 pour la Wallonie.

Les pics d'ozone les plus importants ont été enregistrés à Destelbergen, à l'est de Gand (184 microgrammes/m3 à 17h00) et à Schoten, au nord-est d'Anvers (183 microgrammes/m3 à 17h00). Ces chiffres dépassent le seuil d'information en concentration d'ozone (180 microgrammes/m3) fixé par l'Union européenne, qui recommande donc certaines précautions. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés