Fraude à la Marine: des faux en écriture sont établis

Le tribunal correctionnel de Hasselt a estimé mardi que les trois ex-militaires du service des commandes de la Marine avaient bien commis des faux en écriture pour faire réaliser des travaux ou acquérir des biens à leur bénéfice ou pour faire réaliser des travaux à la villa du prince Laurent.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés