Publicité

Froid: une aide médicale supplémentaire pour le CASU bruxellois

Deux équipes de deux secouristes-ambulanciers viennent épauler jusque fin mars les équipes de rue et celles des sites du CASU de Bruxelles, a annoncé la ministre de la Santé Laurette Onkelinx.

Un budget de 50.000 euros a été mobilisé pour ce soutien médical. En outre, un appel a été lancé à la fédération des maisons médicales et aux stagiaires en médecine pour qu'ils viennent renforcer l'action bénévole de Médecins du monde, déjà présente sur le terrain.

Il s'agit surtout de répondre à une demande pressante de premiers soins à apporter aux sans-abri, essentiellement ce que les secouristes appellent la "bobologie" (soins des plaies et pansements, soins dermiques, etc), a souligné la directrice du CASU Pascale Pereita.

Le Centre d'action sociale d'urgence (CASU), qui retrouvera dimanche à l'issue d'une assemblée générale son nom historique de Samu social de Bruxelles, a accueilli ces derniers jours jusqu'à 540 personnes par nuit sur ses sites (pour 490 places disponibles, et l'aide exceptionnelle d'un hôtelier).

Ses équipes de "maraude", qui vont à la rencontre des sans-abri en travaillant jusque tard dans la nuit (jusqu'à 60 personnes qualifiées d'"irréductibles" ont été ainsi contactées dans la rue jeudi soir), ont été doublées et sont passées à quatre cette semaine grâce à des aides fédérales et régionales, qui ont permis également d'accroître les capacités d'accueil.

(CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés