G8: stabilisation de l'économie, risques sociaux et revers sur le climat

Les dirigeants des huit puissances les plus riches (G8) ont jugé mercredi, lors d'un sommet à L'Aquila en Italie, que l'économie mondiale se stabilisait. Ils ont néanmoins mis en garde contre les conséquences de la crise sur l'emploi.

Pour les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Canada et le Japon, il est "nécessaire" de préparer des "stratégies de sortie" des plans de soutien, accompagnées d'une "viabilité budgétaire à moyen terme" pour contrer l'explosion des déficits publics.

Lors de leur sommet de trois jours, les dirigeants devaient aussi évoquer la lutte contre le réchauffement climatique.

Selon une source européenne, les principales économies mondiales, regroupées au sein du Forum des principales économies (MEF) et qui représentent 80 pc des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ont renoncé à leur objectif de les diviser par deux d'ici 2050.

La crise en Iran, après la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad, la Corée du Nord et la non-prolifération nucléaire sont aussi au menu du G8. (NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés