Publicité
Publicité

GB: "Tenter de contrôler les émeutes en régulant les réseaux sociaux pose question"

Le gouvernement britannique étudiait jeudi la possibilité de couper l'accès à certains réseaux sociaux pour des personnes soupçonnées d'organiser les émeutes. Depuis le début des troubles en Grande-Bretagne, l'application Blackberry Messenger (BBM) est, en effet, pointée du doigt comme moyen de communication privilégié par les émeutiers. Mais filtrer ou plus simplement couper certains réseaux sociaux serait un acte sans précédent en Europe, selon Damien Van Achter, journaliste spécialisé dans les réseaux sociaux.