Ghislenghien: 6 ans après l'explosion, la procédure judiciaire se poursuit toujours

Six ans après l'explosion qui a ravagé, le 30 juillet 2004, une partie du site industriel de Ghislenghien, causant la mort de 24 personnes et en blessant 132, la procédure judiciaire est toujours en cours.

Seules 47 parties -sur 139 dossiers-, qui ont accepté l'indemnisation extrajudiciaire et définitive proposée par le consortium d'assureurs, ont été définitivement indemnisées à l'aide d'une enveloppe globale de 6 millions d'euros. Quarante-sept autres personnes ont refusé la proposition des assureurs après avoir reçu une offre. Pour ces derniers et pour les autres, qui ne se sont jamais manifestés auprès des compagnies d'assurance, il faudra attendre le règlement définitif de la procédure devant la cour d'appel et/ou le tribunal du travail.

En février, le tribunal correctionnel de Tournai a condamné trois parties pour homicide involontaire par défaut de prévoyance. Les onze autres prévenus ont été acquittés, causant la déception des nombreuses parties civiles qui ont interjeté appel. L'affaire sera réexaminée le 29 novembre par la cour d'appel de Mons.

Des experts s'étaient penchés sur les séquelles physiques et psychologiques des victimes. Les assurances s'étaient penchées sur ces expertises pour déterminer les taux d'incapacité. Mais selon Me Jean-Paul Tieleman, qui défend une septantaine de parties civiles notamment devant le tribunal du travail, des expertises définitives font état de taux d'incapacité deux à quatre fois plus importants.

Du côté d'Assuralia, on précise que les dossiers clôturés sont définitifs et ne seront plus rouverts.

Une commémoration aura lieu demain/vendredi à Ghislenghien.

(NEV)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés