Ghislenghien: Fluxys, principal responsable (ministère public)

Le ministère public a estimé lundi que les responsabilités les plus importantes dans la catastrophe de Ghislenghien étaient dans le chef du transporteur de gaz Fluxys. Au pied de l'échelle des responsabilités, il a placé l'ancien bourgmestre d'Ath.

Le premier substitut Jean-Bernard Cambier a requis devant le tribunal correctionnel de Tournai le maximum de la peine contre Fluxys: 48.000 euros, multiplié par 5,5 de décimes, soit 264.000 euros. Aucune peine de prison ne peut être exigée contre Fluxys qui est une personne morale.

"Il n'y a pas de volonté de faire du mal" dans le chef des prévenus, jugés pour homicide involontaire par défaut de prévoyance et de précaution, a indiqué M. Cambier. "Mais quel gâchis! ", a-t-il ajouté.

Pour le procureur, ceux qui portent le moins de responsabilité dans la catastrophe sont les anciens bourgmestre et secrétaire communal d'Ath, Bruno Van Grootenbrulle et Marc Duvivier, contre qui il a requis une suspension du prononcé.

Dans l'échelle des responsabilités, les coordinateurs de sécurité "tellement effacés qu'inconnus de certains" et Diamant Boart "qui a sacrifié la sécurité sur l'autel de l'économie", arrivent, pour M. Cambier, juste après Fluxys.

Hormis contre Fluxys, M. Cambier n'a pas cité de peine. Pour une personne physique, le maximum prévu pour l'homicide involontaire est de deux ans de prison.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés