Grève des gardiens de la prison de Jamioulx

Les agents pénitentiaires de la prison de Jamioulx se sont mis en grève mardi, au lendemain de l'audition de trois des leurs par la juge d'instruction chargée du dossier de Michael Takin, un détenu décédé samedi. De ce fait, l'audience de vacations du tribunal de Charleroi est actuellement bloquée, faute de détenus.

Le mouvement a été décidé, indique-t-on de source syndicale, en réaction aux informations diffusées à propos de ce décès, et qui font état de violences subies par Michael Takin, le détenu âgé de 31 ans, décédé samedi à Jamioulx.

Selon les agents, les informations ainsi diffusées "jettent le discrédit sur eux, et créent un climat d'insécurité tant pour eux que pour les leurs, à l'intérieur comme à l'extérieur de la prison de Jamioulx".

Les gardiens étant en grève, les détenus qui devaient être acheminés mardi vers le palais de justice pour l'audience de vacations du tribunal correctionnel ne l'ont pas été, ce qui empêche, depuis 09H00, l'audience de se tenir normalement.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés