Publicité
Publicité

Grève SNCB: l'Unizo réclame un service minimum

L'organisation des entrepreneurs flamands Unizo réclame mercredi une interdiction de grève lors des heures de pointe les matins et soirs. Son patron Karel Van Eetvelt condamne la grève de 24 heures de la SNCB. "Il s'agit d'une réaction excessive et asociale des syndicats, qui renforce encore l'appel à la libéralisation des chemins de fer", indique l'organisation dans un communiqué.