Grippe A/H1N1: trop de femmes enceintes aux soins intensifs

Les services des soins intensifs accueillent un nombre anormalement élevé de femmes enceintes, a indiqué le professeur Yvon Englert dans l'hebdomadaire médical "De huisarts", l'équivalent néerlandophone du magazine "Le Généraliste". Il s'agirait de l'un des effets secondaires de la grippe A/H1N1.

Depuis le début de la grippe A/H1N1, il a souvent été signalé que cette variété de grippe touchait d'autres groupes à risques que ceux de la grippe saisonnière. Les femmes enceintes représentent l'un de ces groupes.

Le professeur Yvon Englert, chef du service gynécologie et pédiatrie de l'hôpital Erasme à Bruxelles, a fait un petit tour de table dans son service où il semble qu'au moins 9 femmes enceintes ont été traitées aux soins intensifs, suite au virus de la grippe A/H1N1.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés