Publicité
Publicité

Guerre de succession à la Banque Nationale

Le nom du successeur de Guy Quaden à la tête de la Banque Nationale n'est pas encore connu. Et l'arrivée au pouvoir de la N-VA pourrait bien bouleverser les cartes et priver Luc Coene (Open Vld) du poste, annonce Le Soir samedi.

Guy Quaden aurait dû quitter son poste de gouverneur de la Banque Nationale en septembre. Le gouvernement Leterme II avait désigné Luc Coene, vice-gouverneur de l'institution, pour lui succéder jusqu'en 2014, avant qu'il ne laisse sa place à Jan Smets (CD&V).

Mais le gouverneur doit être nommé par un gouvernement "en pleine possession de ses moyens" et Guy Quaden doit donc rester en place en attendant que son successeur puisse être désigné. Selon Le Soir, la N-VA pourrait refuser la nomination de Luc Coene, en raison de propos qu'il a tenus pendant la campagne électorale.

L'homme avait expliqué sur la VRT que le score de la N-VA dans les sondages faisait régner une certaine inquiétude dans les milieux financiers. "Celui qui prête de l'argent à la Belgique veut savoir s'il sera remboursé", avait-il déclaré, à propos d'une éventuelle scission du pays.

Jan Smets pourrait donc s'installer dans le siège de gouverneur plus rapidement que prévu. Mais cela est peu probable, pour Le Soir, qui rappelle que Luc Coene est "l'architecte du sauvetage des banques belges".

Par contre, le quotidien remarque que la N-VA pourrait bien exiger un poste de directeur à la BNB en mars 2011. (NEV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés