Publicité

Harcèlement à l'armée

Un sous-officier du premier/troisième bataillon de lanciers fait l'objet d'une procédure disciplinaire pour avoir harcelé de manière répétée de jeunes volontaires dont certains ont quitté l'armée, rapporte mardi La Dernière Heure. La défense réclame la démission du caporal appartenant à une unité de blindés basée à Marche-en-Famenne.

Les faits se seraient déroulés entre septembre 2009 et avril 2010, notamment lors d'exercices de l'Otan en Tchéquie. Les faits "relevant du pénal" ont été dénoncés par le chef de corps au parquet. Dans l'attente, le caporal est suspendu. Le chef de corps fait état de faits "particulièrement graves" qui auraient "entraîné des changements de comportements et des absentéismes par peur". Une première enquête avait été ouverte en octobre 2009, sans résultat. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés