Hommage à Brel, 30 ans après sa mort, dans un théâtre de Londres

Adapter les chefs-d'oeuvre de Jacques Brel en anglais, c'est le défi qu'a relevé à Londres le comédien britannique Anthony Cable dans une pièce de théâtre/comédie musicale consacrée au chanteur belge décédé il y a près de trente ans.

La première de "Jacques Brel, une rage de vivre" s'est tenue jeudi au New End Theatre à Londres, petite salle intimiste où le public a vibré en écoutant "Ne me quitte pas" en français, "Les Marquises" en anglais et français, ou "Madeleine". Les représentations s'achèvent le 13 janvier mais une tournée pourrait suivre.

Sur les quinze chansons du spectacle, cinq sont en français, cinq en anglais et les cinq dernières associent les deux langues.

"Avec Brel, la beauté des chansons ne vient pas seulement du sens des paroles mais aussi de la sonorité des mots ensemble. Soit on a gardé le français, soit on a trouvé une traduction avec une sonorité proche", a expliqué Anthony Cable.

Evoquant sa découverte du chanteur dans les années 80, il s'enthousiasme: "Je n'avais jamais vu quelque chose comme ça, il s'exprimait avec les mains, chaque chanson était une pièce de théâtre".

Depuis, en marge de ses engagements auprès d'opéras en France et dernièrement dans la comédie musicale à succès "La mélodie du bonheur" à Londres, ce natif de Newcastle a décidé de monter un spectacle entier autour de son idole.

(FLO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés