Publicité

ICET à Mouscron: la ville devra rembourser les subsides à la Communauté

La ville de Mouscron devra rembourser les subventions de la Communauté française indûment payés à l'Institut Communal secondaire de Mouscron (ICET) pour payer des professeurs fictifs.

Jean-Luc Crucke (MR) et Luc Tiberghien (Ecolo) ont évoqué mercredi au parlement de la Communauté française un aspect de l'imbroglio qui met en cause le directeur de l'établissement et l'échevin mouscronois de l'Instruction publique Jean-Pierre Perdieu, suspendu mardi de ses fonctions par le Collège communal.

Ils voulaient surtout savoir si les subsides correspondant au 1,5 emploi de professeur à temps plein obtenu par une déclaration gonflée du nombre d'élèves inscrits serait remboursé et par qui.

Ces sommes seront bien remboursées par le pouvoir organisateur de l'établissement, qui est la ville de Mouscron, a répondu Mme Simonet qui a déjà écrit aux autorités locales à ce sujet.

Pour le reste, elle a dit ne pas vouloir interférer dans une éventuelle procédure disciplinaire engagée par la ville. Deux enquêtes sont actuellement en cours: celle des services d'inspection de la Communauté et celle effectuée par le vérificateur-comptable de la direction générale de l'enseignement.

A l'heure actuelle, la ministre ignore si cet épisode des péripéties entourant la gestion de l'ICET est dû à une erreur ou à une fraude. (JLS)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés