Publicité
Publicité

Il a 60 ans, la Belgique envoyait un bataillon en Corée

Il y a 60 ans, le 25 août 1960, le gouvernement belge décidait d'envoyer un bataillon de volontaires en Corée, répondant à une demande des Nations Unies après l'invasion du sud par le nord, communiste, deux mois auparavant.

En un peu plus de deux ans de combats (du 6 mars 1951 à l'armistice du 27 juillet 1953), 101 Belges sont décédés, cinq ont été portés disparus et 478 ont été blessés durant le seul conflit armé de la Guerre froide, selon un bilan dressé par la Fraternelle du corps de Volontaires pour la Corée (FCVC).

La Belgique a répondu en août 1950 à la recommandation de l'ONU d'envoyer un corps expéditionnaire en Corée, comme 21 autres pays, dont 17 qui fournissent une contribution terrestre, navale et/ou aérienne. La Constitution interdisant l'envoi de miliciens sur des théâtres d'opérations hors frontières, le gouvernement opte pour un bataillon d'infanterie composé de volontaires et recrutés au sein de l'armée.

Le bataillon est resté en Corée jusqu'au 15 juin 1955, soit près de deux ans après l'armistice. (GGD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés