Publicité

Il n'y a pas d'intérêt à vacciner adultes et nourrissons contre l'hépatite A

Un vaccination universelle des nourrissons et des adultes contre l'hépatite A n'est pas efficiente en Belgique, estime le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) sur base d'une étude portant sur l'intérêt et le rapport coût/efficacité d'une vaccination universelle et ciblée.

Le KCE recommande en revanche le financement de la vaccination contre l'hépatite A pour tous les enfants âgés de 1 à 12 ans et qui se rendent dans des régions où la maladie survient encore fréquemment.

L'hépatite A, très rarement mortelle, est une infection du foie causée par un virus. La contamination a lieu le plus souvent par voie féco-orale, à partir d'aliments souillés, de toilettes malpropres ou de contact avec des selles.

En Belgique, où quelque 800 cas symptomatiques sont diagnostiqués annuellement, des vaccins contre l'hépatite A sont disponibles depuis 1992. Ils sont recommandés aux voyageurs qui se rendent dans des régions endémiques et à certains groupes à risque comme les pensionnaires et le personnel d'institutions pour handicapés mentaux.

L'amélioration des conditions hygiéniques a presque fait disparaître l'hépatite A en Belgique. Les cas recensés chaque année sont surtout causés par les infections d'enfants. Les données épidémiologiques suggèrent que le virus est souvent amené par des enfants issus de l'immigration et infectés lors d'un séjour dans une région où la présence du virus est endémique et qui le ramènent ensuite en Belgique.

Une vaccination universelle des nourrissons d'un an et des adultes belges n'est donc pas efficiente. Le bénéfice en terme de santé qui peut être espéré d'une vaccination est en effet trop faible par rapport aux coûts engendrés. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés