Publicité
Publicité

Il revient d'abord à Bruxelles de gérer la pauvreté sur son territoire, dit Smet

Les responsabilité première de la prise en charge de la problématique de la pauvreté à Bruxelles est dans le camp de la Région-capitale. La communauté flamande est un partenaire dans ce dossier, a affirmé mercredi le ministre flamand en charge des Affaires bruxelloises, Pascal Smet. Celui-ci était interpellé au parlement flamand dans le cadre d'un débat à propos du rapport 2010 sur l'Etat de la pauvreté en Région bruxelloise.