Incendie rue de Brabant: "Pas encore de certitude sur ce qui pourrait être découvert"

Les fouilles sont toujours en cours à la suite de l'incendie criminel qui a détruit lundi matin un bâtiment à l'angle de la rue de Brabant et de la rue de Quatrecht, à Schaerbeek. Michel De Herde, bourgmestre faisant fonction ad interim, a expliqué jeudi que "75% du travail a été accompli, mais tant qu'on n'est pas sûr à 100%, on n'a aucune certitude sur ce qui pourrait être découvert dans les bâtiments".

La sécurisation des bâtiments voisins est pratiquement terminée et on peut affirmer qu'ils ne s'effondreront pas. Cependant, le périmètre de sécurité est maintenu jusqu'à nouvel ordre, a précisé Roland Thiébaud, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Nord (Schaerbeek/Evere/Saint-Josse).

La situation pourrait durer des semaines voire des mois rue de Brabant, même si la police espère que la zone de sécurité rue de Quatrecht sera bientôt réduite.

Michel De Herde a félicité la police et les pompiers pour leur travail, ainsi que les habitants du quartier pour leur comportement. Il rappelle aux personnes qui estiment avoir subi un préjudice lors de l'incendie qu'ils ont jusque vendredi minuit pour remettre leur déclaration de sinistre aux assurances.

"Dans notre malheur, on a eu de la chance", a-t-il ajouté. "Si les bonbonnes de gaz entreposées illégalement avaient explosé, on aurait pu vivre la même situation qu'à Liège en janvier dernier".

Les deux suspects interpellés lundi après l'incendie sont toujours sous mandat d'arrêt. Ils passeront vendredi devant la chambre du conseil. (FDG)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés