Publicité
Publicité

Indemnisation de Georges Zicot, mis en cause à tort dans l'affaire Dutroux

La cour de cassation a accordé au commissaire Georges Zicot, mis en cause à tort dans l'affaire Dutroux, d'importants dommages et intérêts pour les 35 jours de détention préventive subis entre le 24 août 1996 et le 27 septembre 1996, écrivent mercredi plusieurs journaux.