Inspection et Inscriptions: Bertieaux satisfaite pour le premier arrêt, moins pour le second

La chef de file MR au parlement de la Communauté française, Françoise Bertieaux, est très satisfaite du contenu de l'arrêt de la Cour constitutionnelle suspendant partiellement le décret "Inspection pédagogique" flamand. Elle est moins satisfaite de l'arrêt concernant le décret "Inscriptions", qui ne répond pas aux inquiétudes des parents requérants dont les enfants ne sont toujours pas inscrits dans une école.

Même s'il ne s'agit que d'une décision concernant la suspension, cela est indicatif et augure normalement d'une décision favorable pour l'annulation également demandée du décret flamand, a indiqué Mme Bertieaux à l'Agence BELGA.

Le risque d'une décision négative en suspension a été évité, a-t-elle relevé, soulignant que le MR était assez seul pour demander à la Communauté de soutenir le recours en suspension. "On n'a pas eu tort de les pousser", a-t-elle dit.

Quant au recours rejeté contre le décret Inscriptions, elle constate que la Cour constitutionnelle répète une attitude très prudente. Elle dit pouvoir comprendre que la Cour ne veuille pas compromettre le sort des 98 à 99% d'élèves inscrits en suspendant le décret mais regrette que l'arrêt n'apporte aucune solution pour ceux qui ne sont pas inscrits aujourd'hui.

La chef de file MR dit aussi espérer que la Commission interréseaux des inscriptions se remette officiellement au travail d'ici 15 jours et trouve des solutions pour les non inscrits. Elle regrette qu'elle n'ait pas installé un système de permanence. (JLS)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés