Interdiction de parler le turc sur lieu de travail chez HP Pelzer

L'entreprise de Genk HP Pelzer, une entreprise de sous-traitance de Ford Genk, exige que les membres du personnel d'origine étrangère parlent néerlandais, et ce également au réfectoire. Trois infractions peuvent mener au licenciement. Les Turcs estiment qu'il s'agit d'une atteinte à leur identité, indiquent "De Standaard", "Het Nieuwsblad" et "Het Volk" jeudi.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect