Interdire un foulard, c'est discriminatoire

Le tribunal civil de Huy a décidé qu'un bowling de Huy ne pouvait pas refuser à une cliente de porter un foulard. En janvier 2009, on avait signifé à une dame portant un foulard en raison d'une chimiothérapie, que tout couvre-chef était interdit dans l'établissement, lit-on vendredi dans L'Avenir.

Le règlement du bowling interdisait le port d'un couvre-chef et était affiché dans l'établissement. Le Centre pour l'égalité des chances avait porté plainte contre la société et indiquait qu'il s'agissait d'une discrimination directe fondée sur l'état de santé des personnes.

Le bowling s'est vu imposer par le tribunal civil le retrait de l'affichette litigieuse et ne pourra plus interdire le port de couvre-chef. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés