IPPJ: des réponses satisfaisantes ont été données au syndicat

Interrogée mercredi par une série de députés au parlement de la Communauté française à propos de la grève qui paralyse les IPPJ (Institutions Publiques de Protection de la Jeunesse) et deux SAJ (Service d'Aide à la Jeunesse) la ministre Evelyne Huytebroeck a fait part de sa surprise. Selon elle, le syndicat CGSP a reçu de sa part des réponses claires et satisfaisantes à propos des problèmes soulevés.

Pour l'engagement de personnel, un échéancier approuvé par le Selor a été communiqué au syndicat, a expliqué la ministre de la Jeunesse.

Le problème des travaux d'infrastructure inachevés est en cours de résolution et la CGSP participe aux réunions organisées à ce propos.

En outre, les administrations de l'Aide à la jeunesse et de la Fonction publique veillent à remplacer le personnel absent dans les meilleurs délais.

A propos de la grève aux SAJ et SPJ (Service de Protection Judiciaire) de Verviers, Mme Huytebroeck a précisé que la répartition des 35,5 équivalents temps plein s'était faite selon des critères permettant "une perception fine" de la situation.

Selon ces critères, ni les services de Liège, ni ceux de Verviers n'entraient en ligne de compte pour l'obtention de personnel supplémentaire.

Elle se dit ici aussi étonnée de l'attitude syndicale car un accord a été conclu le 5 octobre sur cette répartition.

Par ailleurs, elle espère que le personnel puisse être engagé début janvier 2011, respect des procédures en vigueur dans la fonction publique oblige.

(JLS)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés