Irak: l'armée américaine annule un ordre controversé sur la grossesse

L'armée américaine a annulé les règles édictées en novembre par le général Anthony Cucolo, commandant des troupes américaines dans le nord de l'Irak, sanctionnant les femmes soldats tombant enceintes en zone de combat et les soldats responsables de leur grossesse.

"Dans le cadre du passage (de la Force Multinationale en Irak) en Forces américaines en Irak (USF-I) nous passons en revue toutes les règles et ordres édictés par les différents commandements. La question de la grossesse ne figure pas dans les nouvelles règles de l'USF-I", a affirmé le lieutenant Elizabeth Feste, une porte-parole des forces américaines.

La Force Multinationale devient USF-I à partir du 1er janvier 2010 car de la coalition ayant envahi l'Irak en 2003, il ne reste plus que l'armée américaine.

Le général Anthony Cucolo avait indiqué que sa règle sur les grossesses visait à "faire tout son possible pour préserver l'ensemble de ses forces de combat". "Le départ d'un soldat de la zone de combat plus tôt que prévu crée un handicap pour son équipe", avait-il fait valoir, alors que l'armée américaine a pour politique de renvoyer immédiatement aux Etats-Unis les femmes soldats enceintes déployées en zone de guerre.

Les sanctions encourues peuvent aller d'un simple blâme administratif à la comparution en cour martiale, mais le général a exclu de recourir à cette dernière punition.

Jusqu'à présent, sept soldats -quatre femmes, trois hommes- ont fait l'objet de sanctions pour ce motif, mais celles-ci se sont limitées à des lettres de réprimande.

(NEV)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés