Kafka au pays de l'écomalus wallon

L'écomalus wallon fait grincer des dents. Les services des Finances, chargés de percevoir cette taxe intégrée dans la taxe d'immatriculation, sont actuellement assaillis de demandes d'information et de réclamations car la DIV mentionnerait des taux d'émission de CO2 erronés sur les certificats d'immatriculation des voitures d'occasion, rapporte samedi Le Soir.

Ces taux d'émission arbitrairement fixés ne correspondraient même pas à ceux qui sont mentionnés sur le certificat de conformité, ni avec ceux des constructeurs.

Au SPF Finances, où l'on a reçu des milliers d'appels, on explique que la taxation n'est pas correcte car "la mention des chevaux fiscaux par la DIV est correcte mais celle du CO2 ne l'est pas".

Aux Finances et à la Région wallonne, on charge la DIV, qui elle rejette la faute sur la Région wallonne.

Une réunion est programmée le 2 septembre entre les protagonistes du dossier pour trouver une issue au problème. (VAD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés