Karel De Gucht incendie le gouvernement

Le ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht (Open Vld) s'interroge samedi dans De Morgen sur la viabilité du gouvernement intérimaire. Dans une interview, il évoque les "contradictions politiques" inhérentes au gouvernement et craint de voir surgir une situation où les libéraux et les socialistes passent leur temps à se bloquer mutuellement. Selon lui, la "grande réforme de l'Etat" n'aura par ailleurs pas lieu.

Une semaine après l'installation du gouvernement intérimaire Verhofstadt III, M. De Gucht tire à boulets rouges sur le CD&V et Yves Leterme. "Leur plus grosse prestation a été de bloquer le pays après 6 mois", dit-il.

Karel De Gucht ne se montre pas pour autant plus enthousiaste face à la solution trouvée par Guy Verhofstadt: "Verhofstadt a formé un nouveau gouvernement qui n'est pas à proprement parler 'a thing of beauty'. Mais ce qu'il montre bien, c'est qu'il sait comment sortir d'une situation impossible. Alors que Leterme, dans une situation comme celle-là, fait plus de mal que de bien et dit que c'est la faute des autres".

Selon lui, la N-VA a joué un rôle crucial dans l'échec des tentatives de formation d'un gouvernement. "Bart De Wever est quelqu'un qui peut arriver à un accord, car il dispose d'un sens raisonnable du cynisme. Mais un Bourgeois, une Brepoels, ce sont des personnes qui, de manière congénitale, sont incapables de conclure un accord. Ils tiennent le CD&V dans leurs griffes".

Le ministre des Affaires étrangères ne voit pas non plus d'un bon oeil la grande réforme de l'Etat annoncée par Leterme pour Pâques. "Le CD&V et la N-VA ont plongé le pays dans une situation telle qu'il est difficilement concevable de ne pas avoir de grande réforme de l'Etat. Mais est-ce que la Belgique a seulement besoin d'une grande réforme de l'Etat? Est-ce qu'on va finalement commencer à m'expliquer à quoi cela doit effectivement ressembler? ". (DRM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés