Karel Vinck acquitté en Italie dans une affaire d'amiante

La cour d'appel de Catane, en Italie, a acquitté Karel Vinck, ancien administrateur délégué de la SNCB et surtout ancien patron de la société Eternit en Italie, dans la cadre d'une affaire d'amiante, annonce vendredi le magazine Trends sur son site internet.

L'arrêt de la cour d'appel de Catane annule un premier jugement qui avait condamné, en 2006, Karel Vinck à trois ans de prison avec sursis pour homicide involontaire (pour protection insuffisante du personnel).

Karel Vinck, qui a brièvement dirigé Eternit Italie dans les années '70, a indiqué être très heureux de cet arrêt. "A l'époque, je n'étais pas du tout au courant du danger représenté par l'amiante. Ce n'est que quand je suis revenu en Belgique et que je suis devenu CEO d'Eternit que sont apparues les premières informations -très imprécises- à ce sujet. J'ai immédiatement oeuvrer, via notre société Redco, à trouver une substitution à l'amiante. Avec succès. Vous comprenez que cet arrêt me donne satisfaction", a-t-il réagi.

L'arrêt n'a toutefois pas encore officiellement été rendu public. Du côté d'Etex, l'entreprise qui a succédé à Eternit, on ne faisait aucun commentaire vendredi. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés