Kim Geybels essaye de récupérer son mandat de sénatrice

Un huissier a fait savoir officiellement, à la demande de Kim Geybels (N-VA), qui a démissionné de son mandat de sénatrice la semaine dernière, que la jeune femme désirait reprendre ce mandat, annonce le quotidien flamand De Standaard sur son site internet.

C'est à la suite d'une sombre affaire tournant autour d'un trafic de drogue en Thaïlande, à laquelle la jeune sénatrice et son compagnon auraient été mêlés, qu'elle avait démissionné. Mais elle dit aujourd'hui avoir été mise sous pression par son parti, où l'on confirme aujourd'hui qu'elle a bien été et reste exclue du groupe N-VA de la Haute assemblée.

Il se pourrait donc que Mme Geybels siège dorénavant comme sénatrice indépendante mais rien n'est sûr à ce propos. Dans les services du Sénat, on confirme avoir reçu sa démission mais on ne peut préciser si cette démarche peut être annulée d'une façon ou d'une autre.

Selon le journal flamand, l'avocat de la sénatrice s'en réfère à l'article 70 de la Constitution indiquant que les sénateurs sont élus pour 4 ans. Cela signifie pour lui qu'ils ne peuvent être démissionnés. L'homme de lois ajoute que sa cliente a été mise sous forte pression le 30 août par son parti pour signer un document de démission et qu'un tel accord obtenu sous la menace n'a aucune valeur.

(AHO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés