Kim Geybels essaye de reprendre son mandat: Pieters dément les pressions

Le président du Sénat, par ailleurs médiateur désigné par le roi, Danny Pieters, a déploré lundi soir que la sénatrice Kim Geybels l'ait accusé de l'avoir mise sous pression et de s'être ainsi livré à une confusion d'intérêts et qu'il ait abusé de sa fonction.

M. Pieters estime que Mme Geybels (comme lui, membre de la N-VA), se rend ainsi coupable de calomnie et de diffamation.

Il se limite toutefois à préciser qu'il a reçu la sénatrice et qu'à la fin de l'entretien, elle a signé une lettre de démission, qu'elle a remise en sa présence et en celle du greffier et d'une personne de confiance qu'elle avait consultée.

Sénatrice N-VA, Kim Geybels a démissionné la semaine dernière à la suite d'une affaire de trafic de drogue en Thaïlande, où elle se trouvait avec son ami. Mais elle a fait savoir lundi par son avocat qu'elle voulait reprendre son mandat parce qu'elle avait remis sa démission sous la pression de son parti. (AHO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés