L'Absym remet en cause l'indépendance du centre d'expertise en soins de santé

Le principal syndicat de médecins, l'Absym, a attaqué mercredi dans un communiqué l'indépendance du centre fédéral d'expertise en soins de santé, l'estimant inféodée au ministre de la Santé.

"Le centre fédéral d'expertise, plus qu'un système qui traite les données et en tire la meilleure information, est avant tout le reflet des conclusions que souhaite avoir le ministre", a indiqué mercredi le président de l'Absym Roland Lemye dans un communiqué.

La dernière étude du centre d'expertise appelant à la mise en oeuvre d'un système de financement forfaitaire global des hôpitaux a particulièrement irrité le syndicat de médecins. "En ce qui concerne le système 'all-in', nous y sommes formellement opposés depuis toujours. C'est le fossoyeur de la médecine de proximité. C'est le générateur de listes d'attente sans compter les effets négatifs sur la qualité", estime l'Absym.

La règle pour les hôpitaux en Belgique reste le financement à l'acte, les médecins ristournant une partie de leurs honoraires à l'hôpital pour couvrir ses coûts. L'inconvénient du système, souligne, dans son étude, le centre d'expertise, est "que les montants payés à l'acte ne correspondent pas toujours aux coûts réels et qu'il encourage la multiplication des actes diagnostiques et thérapeutiques".

Il est assez paradoxal d'évoquer le "paiement à l'acte qui encourage la multiplication des actes" à savoir la surconsommation, alors que d'autres articles de presse "dénoncent la pénurie de médecins", a réagi l'Absym. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés