L'Alzheimer Café Day brise les tabous autour de la maladie

L'Alzheimer Café Day s'est déroulé dimanche sur la place Sainte-Catherine à Bruxelles, sur une initiative de la ligue Alzheimer. Pendant cette journée, ceux qui le souhaitaient ont pu recevoir des informations sur la maladie et rencontrer des personnes en contact avec les patients atteints d'Alzheimer ou les patients eux-mêmes.

"L'objectif est de briser les tabous autour de la maladie et laisser la parole aux patients sur leur expérience", a expliqué Sabine Henry, présidente de la Ligue Alzheimer.

Le but est aussi de rompre la solitude souvent associée à l'Alzheimer, comprendre la maladie et apprendre à y faire face. Les personnes se réunissaient autour d'un café pour discuter de façon informelle.

"Etre atteint d'Alzheimer ne signifie pas automatiquement être complètement dépendant", selon Sabine Henry, qui a donné l'exemple d'une mère de famille de 37 ans atteinte d'Alzheimer, et qui "se sent assez forte pour élever ses enfants".

En Belgique, la maladie d'Alzheimer est la forme la plus fréquente de démence. Le nombre de personnes atteintes de démence est d'environ 160.000 en Belgique, dont 85.000 atteintes d'Alzheimer.

La journée était parrainée par Freddy Thielemans, bourgmestre de Bruxelles, et se poursuivra par la projection du film "La boîte de Pandore" à 19h00 à l'Actor's Studio. Une des actrices, Tsilla Chelton, 92 ans, qui a notamment joué dans "Tatie Danielle", était l'invitée d'honneur.

La "Boîte de Pandore" n'est pas un film sur la maladie même, mais il donne une image de l'impact que peut avoir la maladie sur une famille entière. (JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés