L'avocat du bijoutier de Schaerbeek arrêté demande sa remise en liberté

Me Olivier Martins, l'avocat du bijoutier placé sous mandat d'arrêt et inculpé de meurtre et de tentative de meurtre, va demander la remise en liberté de son client devant la chambre du conseil vendredi matin.

Me Olivier Martins, plaidera vendredi matin devant la chambre du conseil de Bruxelles la légitime défense pour son client, Somer Y., le bijoutier de la chaussée de Haecht à Schaerbeek, qui a abattu les deux malfrats qui l'ont attaqué lundi soir. Il espère ainsi obtenir sa remise en liberté, après que le juge d'instruction Jean Coumans a placé son client sous mandat d'arrêt et l'a inculpé de meurtre et de tentative de meurtre mardi soir.

"Si la légitime défense n'est pas retenue, j'indiquerai à la chambre du conseil que mon client ne constitue en aucun cas un danger pour la société", précise l'avocat. L'une des conditions pour le maintien en détention préventive d'un suspect par la chambre du conseil est en effet que sa privation de liberté constitue une absolue nécessité pour la sécurité publique.

Me Olivier Martins a rencontré son client hier soir, ce dernier serait selon lui "dans un état de totale incompréhension. Il a répondu à une attaque armée, il a pourchassé les auteurs et a crié. Il s'est ensuite senti menacé et a tiré", explique Me Martins. "S'il n'avait pas agi, peut-être aurait-on assisté à une issue encore plus dramatique à cette attaque, comme au cours du braquage commis à Uccle le mois dernier", argumente-t-il. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés