L'échevine Laurence Wilgaut (PS) inculpée pour la gestion de la société de logements sociaux "Val d'Heure" à Charleroi

Laurence Wilgaut, échevine PS de la Petite Enfance et de la Personne handicapée de Charleroi, a été inculpée par la juge d'instruction Diane Dejardin, à Charleroi, dans un dossier relatif à la société de logements sociaux "Val d'Heure", basée à Marchienne-au-Pont. Son père figure également parmi les inculpés, ainsi qu'un entrepreneur dont l'identité n'a pas été révélée et l'ancienne directrice gérante de la même société.

Les quatre intéressés ont été inculpés de fraude aux marchés publics, faux et usage de faux et prise d'intérêt pendant une période allant de 2000 à 2004, selon des sources judiciaires. Laurence Wilgaut était alors administratrice de la société de logements sociaux. Son père, Michel Wilgaut, qui occupait le poste de président du CPAS de Charleroi, présidait la même société de logements pendant cette période.

Les faits concerneraient notamment des travaux effectués au domicile des intéressés ou dans des propriétés leur appartenant.

Les inculpations relèvent de fraudes aux marchés publics, de faux et usage de faux et de prise d'intérêt. L'inculpation de Laurence Wilgaut devrait avoir pour conséquence un nouveau remaniement du collège tripartite PS-MR-cdH de Charleroi, la "jurisprudence" interne prévoyant qu'un échevin inculpé doit démissionner de ses fonctions scabinales. (COR 932)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés