Publicité

L'école abbatiale de Zevenkerken reconnaît "des problèmes avec un collaborateur laïc" il y a 20 ans

L'école abbatiale de Zevenkerken a reconnu samedi que des problèmes se sont présentés il y a 20 ans avec un collaborateur laïc qui travaillait alors à l'école en tant qu'"instituteur-éducateur". L'école réagit ainsi à des articles parus dans la presse flamande et selon lesquels des abus sexuels ont été commis dans cette école située près de Bruges et réputée comme l'une des plus élitistes du pays.

Les journaux Het Nieuwsblad et de Standaard ont fait état samedi du témoignage d'un ancien élève de l'internat, Laurent Gossieaux, 39 ans, qui pointe du doigt un certain Jef D., qui a travaillé pendant 18 ans comme éducateur au sein de l'établissement scolaire et aurait commis des abus sexuels sur des mineurs d'âge. Selon Laurent Gossieaux, dont l'histoire est confirmée par plusieurs anciens élèves, les agissements de l'éducateur étaient "connus de tous".

"Lorsque les faits ont été rapportés à la direction de l'école, fin juin 1990, par deux élèves, le père recteur a demandé à l'instituteur-éducateur impliqué de quitter immédiatement l'école", relate l'établissement dans un communiqué.

"Les parents des deux élèves victimes n'ont pas souhaité entreprendre des démarches supplémentaires auprès du parquet et ce, malgré la proposition en ce sens du père recteur. L'école a alors décidé de respecter la volonté de ces parents", ajoute l'institution scolaire.

L'établissement indique encore qu'il veille à ce que de tels faits ne se répètent pas et regrette profondément la douleur endurée dans le passé par les victimes d'abus. (MUA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés