L'infirmier qui a tué quatre patients "entendait des voix" (avocat)

Kurt D., l'infirmier de la maison de repos gantoise Privilege, placé sous mandat d'arrêt pour l'assassinat de quatre pensionnaires, a vraisemblablement des problèmes psychiatriques et entend des voix, estime son avocat, Me Jo Taets.

Le mobile de l'infirmier en chef, qui a pratiqué quatre injections mortelles d'insuline, n'est toujours pas déterminé. Pour son avocat, ses problèmes psychiatriques pourraient expliquer son geste. "Depuis la mort de sa mère en 1998, il entend des voix dans sa tête qui l'incitent à commettre des assassinats", dit Me Taets.

Kurt D., 43 ans, habite Lembeke (Kaprijke). Il était connu de la justice. En 2001, il avait été condamné à une peine avec sursis pour avoir volé des patients. Sur base d'un rapport psychiatrique, qui montrait qu'il souffrait d'une forme de cleptomanie, son avocat avait plaidé le sursis.

Kurt D. comparaîtra mercredi devant la chambre du conseil. (NLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés