L'origine de la pollution du Geer probablement en Wallonie

La société flamande de l'environnement (VMM) a constaté à différents endroits à Tongres et Riemst que les eaux de surface du Geer étaient polluées. La pollution vient probablement de Wallonie, indique vendredi la VMM sur son site internet.

La VMM a prélevé jeudi des échantillons d'eau de surface à trois endroits, à Tongres (Sluizen et Lauw) et Riemst (Kanne), après qu'il a été constaté que des flocons blancs flottaient sur l'eau. Selon les mesures, le taux d'oxygène dans la rivière est à ces endroits en deça de la norme de qualité (moins de 5mg/l) et les valeurs de conductivité ont fortement augmenté. La valeur pH satisfait quant à elle à la norme de base.

Une enquête approfondie doit maintenant déterminer l'importance et la cause de la pollution. De nouveaux résultats seront connus lundi. La VMM suppose que la cause de la pollution se trouve en Wallonie. Elle a prévenu l'inspection de l'environnement wallonne. La Région wallonne a ensuite déclenché les procédures de prévention et d'alarme.

Bien qu'aucun poisson mort n'ait été observé jusqu'à présent, le manque d'oxygène pourrait rapidement s'avérer problématique pour les poissons du Geer.

Une des explications pourrait venir de l'usage massif de sel de déneigement ces dernières semaines. D'autres matières nuisibles comme le nitrate, le phosphate et le chlorure peuvent également avoir une influence sur l'augmentation de la conductivité. (FEJ)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés