L'UCM réclame davantage de mesures contre la violence envers les commerces

L'Union des Classes Moyennes (UCM) de Bruxelles a lancé dimanche un appel aux autorités fédérales, régionales et communales pour que, parallèlement aux actions de prévention menées pour enrayer le développement de la criminalité, "une politique énergique et impitoyable" soit mise en œuvre pour contrer la violence croissante à l'égard des commerçants et de leur clientèle.

Cette prise de position intervient à la suite de l'attaque d'une bijouterie vendredi à Uccle, au cours de laquelle le bijoutier a été victime d'un braquage avec coups et blessures et une automobiliste innocente a perdu la vie.

Selon l'Union, la violence se banalise dans la Région de Bruxelles-Capitale et les commerçants font de plus en plus l'objet d'attaques à main armée.

L'UCM demande une présence quotidienne plus assidue de policiers dans les artères commerçantes, une tolérance zéro pour les auteurs récidivistes et les auteurs de vols commis avec violence et une réaction à bref délai au niveau de la justice pour que de tels faits survenus à Uccle soient rapidement poursuivis et punis avec sévérité.

(EYI)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés