La Belgique partie pour dix ans de déficit

A politique inchangée, la Belgique glissera vers un déficit structurel de plus de 6% du PIB à l'horizon 2021, montre un document préparatoire au rapport de la section "besoins de financement" du Conseil supérieur des finances (CSF), dont fait état mercredi la presse francophone.

Deux facteurs expliquent cette dérive budgétaire: la hausse engagée des dépenses de vieillissement (0,5 à 0,6% tous les deux ans) et le retour de l'effet boule de neige sur les charges de la dette.

Le CSF développe deux scénarios de retour progressif à l'équilibre pour 2013 ou 2018. Le premier implique un effort d'ajustement de 1,1% du PIB pendant quatre ans.

Le second scénario est construit sur un effort budgétaire net annuel de 0,5% du PIB, jusqu'au retour à l'équilibre. En l'occurrence, jusqu'en 2018, la Belgique vivrait donc "neuf années consécutives d'ajustement restrictif conséquent". Cet effort serait, selon le CSF, "supérieur à celui fourni entre 1992 à 1997 pour assurer à la Belgique son ticket d'entrée pour l'euro".

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés