La "Bretelle" pour des liens forts entre Bruxelles, sa périphérie et les Régions

La 3e édition de la "Bretelle de Bruxelles-périphérie", sorte de réplique -toutes proportions gardées- francophone au "Gordel" flamand s'est déroulée sans incidents dimanche. Selon les organisateurs, 250 personnes ont participé, à pied et à vélo, à la promenade qui a traversé plusieurs communes de l'agglomération bruxelloise, des communes à facilités et même la commune flamande de Hoeilaert.

Cette balade a elle aussi une signification politique, a rappelé l'organisateur Yvan de Beauffort, par ailleurs Conseiller communal MR à Schaerbeek. Il s'agit d'insister sur le maintien de liens forts entre Bruxelles, les communes périphériques et les autres Régions.

Evoquant les négociations fédérales, les organisateurs ont tenu à marquer leur crainte de voir les droits fondamentaux des Francophones de la périphérie échangés contre "un plat de lentilles". Ils se disent aussi inquiets du manque d'ambition de la Flandre lorsqu'il s'agit de refinancer leur propre capitale, alors que celle-ci constitue le premier bassin d'emploi flamand.

"Contrairement à l'autre organisation familiale et sportive, il y aura une 4e édition de la Bretelle l'an prochain", a averti M. de Beauffort.

Une centaine de cyclistes et 150 promeneurs, soit 20% de plus que l'an dernier, ont participé à cet événement à partir de la commune de Woluwe-Saint-Lambert, s'est félicité l'organisateur. Il s'est aussi réjoui du fait que Hoeilaert ait permis le passage des participants, contrairement à la commune de Tervuren.

(JLS)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés