Publicité
Publicité

La Brise: Doulkeridis demande un moratoire d'au moins un an

Le ministre-président de la Commission Communautaire française de Bruxelles Christos Doulkeridis (Ecolo) a proposé samedi de suspendre durant au moins un an la décision de fermer l'école de la Brise. Le gouvernement de la Communauté française a décidé de fermer cet athénée situé à Watermael-Boitsfort faute d'élèves en nombre suffisant, à partir de septembre 2011.

En tant que secrétaire d'Etat bruxellois du Logement, Christos Doulkeridis a estimé qu'il importait de tenir compte des futurs développements dans le quartier, et notamment de la construction en cours de 300 nouveaux logements du complexe Ernotte par la Région bruxelloise, non loin de l'école.

"Je demande un réexamen de ce dossier et un moratoire d'au moins un an. Je ne conteste pas l'argument de la faible fréquentation actuelle de l'école, mais je pense qu'il faut aussi tenir compte des développements futurs de la zone qui entoure l'école", a-t-il affirmé à l'agence Belga.

A ses yeux, fermer une école alors que l'on n'a pas encore commencé à développer l'offre scolaire pour faire face à l'explosion démographique «n'est pas un bon signal».

Cette décision a par ailleurs été désapprouvée par la fédération bruxelloise du PS qui avait elle aussi demandé vendredi « un réexamen de la situation et un élargissement des perspectives ».

Pour le PS bruxellois, la fermeture à brève échéance de la Brise « met en difficulté ses élèves, leurs parents, son équipe pédagogique, ainsi que la population de cette partie de Bruxelles pour laquelle l'offre d'enseignement sera réduite ». (JDD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés