La CGSP prévoit des arrêts de travail dans les prisons à partir du 25 mai

Le syndicat socialiste CGSP AMiO a décidé de mener des arrêts de travail dans les prisons à partir du 25 mai car selon lui, le ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V) ne respecte pas les accords conclus. Le syndicat a introduit un préavis de grève qui court jusqu'au 13 juin.

"Malgré l'ouverture des prisons et l'extension d'autres établissements pénitentiaires, le personnel et les services de soutien des prisons doivent composer avec moins de personnel", dénonce la CGSP. "Cette situation n'est plus tenable", estime-t-il.

Le bon fonctionnement et la sécurité sont mis en péril et le personnel ne peut plus prendre ses vacances, selon le syndicat.

La CGSP souligne que lors de la dernière réunion, le ministre De Clerck ne s'est pas tenu aux promesses faites de ne pas épargner sur le cadre du personnel des prisons. Pour la CGSP, le personnel semble devoir faire les frais des "coûts du projet trop onéreux de Tilburg". (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés